La petite misère

Publié le par Lorenzo

Le démontage des bas de caisse laisse apparaître des longerons fatigués sur leur base, par endroits. Autant le longeron en lui-même est sain, mais la tôle de "fermeture" est corrodée et perforée.

Cette partie va être restaurée prochainement, avec découpe des parties abîmées, remplacement par de la tôle neuve et traitement intégral des longerons.

AVANT - GAUCHE : Cette partie montre quelques perforations sans gravité ; l'ensemble étant solidaire, le traitement apprêt + peinture a permis de bien faire revenir l'ensemble tôle + longeron.

ARRIERE - GAUCHE : La perforation est un peu plus étendue, mais les parties pourries ont été grattées et supprimées.

AVANT - DROIT : Ouille ouille ouille, c'est la partie la plus malade !!! Le grattage de la corrosion a permis de dégager de la tôle rouillée, réduite à l'état de poudre ! Ici, la partie pourrie va être découpée, afin de pouvoir reposer de la tôle neuve sur la base des longerons.

ARRIERE -  DROIT : Moins malade que l'avant-droit, cette partie sera découpée intégralement, afin de souder, là aussi, de la tôle neuve.

Bien sûr, tout l'ensemble sera traité à l'extérieur et à l'intérieur des longerons, pour une protection optimale dans le temps.

Êvidemment, la logique aurait voulu que ce type de travail soit éffectué avant la mise en peinture, mais quand on restaure une voiture (et que l'on est pas Crésus !!!), le but est de pouvoir trouver les compétences, qui permettent de faire un travail de qualité pour un tarif acceptable ... et ces compétences ne se trouvent pas toujours dans "l'ordre" logique de la restauration !!!

Toutefois, en ce qui me concerne, la restauration des longerons sera faite dans les règles, même si réalisée après la mise en peinture générale.

Non mais des fois !!!

Publié dans Après l'achat

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
BonjourJe cherchais un article pour la réfection des longerons..., merci à vous et belle restauration.Félicitation pour votre travail.Philippe
Répondre