Planchers, isolation et tapis

Publié le par Lorenzo

Non, ce n'est pas le titre d'un film sur la vie des femmes de ménage au quotidien, mais plutôt un nouvel épisode de la saga "Restauration de ma 203" !

Après avoir confié la réfection de mes longerons à un carrossier, j'ai voulu prévenir toute nouvelle tentative de corrosion, et pour cela inspecter l'état des planchers. Il a fallu d'abord enlever les tapis (déjà bien abîmés !) et les deux couches d'isolant sur les 4 planchers. Si c'était relativement sain, ce n'était pas merveilleux par endroits :

Le plancher arrière-droit : plutôt sain ; pas de mauvaises surprises !

Les bouchons d'évacuation seront remplacés par des neufs, à l'exception des gros diamètres, car introuvables ! Heureusement qu'ils étaient plutôt en bon état ! A gauche sur la photo, en noir, le mastic d'isolation après les travaux sur le longeron droit.

Le plancher sous le siège passager est en bon état également. En bas, les longeron droit entièrement rstauré et traité ; même les vis de fixation des bas de caisse sont posées !

Aïe ! Là on se rapproche de la petite misère ! En effet, la liaison longeron intérieur - plancher avant-droit commence à être sérieusement touchée !

La partie malade sera brossée et traitée à l'antirouille. On retrouvera cette petite misère sur le plancher avant-gauche au même endroit et sur le planche à l'arrière, sous l'assise de la banquette (l'isolant d'époque retenait l'humidité et était gorgé de particules de rouille !).

 

TRAITEMENT :

Les parties corrodées ont été brossées, passées au destructeur de rouille, nettoyées et traitées à l'antirouille (2 couches épaisses !). Ici, sur le plancher, sous l'assise de la banquette :

Cette partie a presque retrouvé son éclat d'origine !

L'isolant, en partie responsable de la corrosion, se trouvait sur toute la surface du plancher !

Le traitement du plancher est terminé, le nouvel isolant (de la thibaude achetée à Rétromobile chez E.N.P.I.) va être mis en place !

 Les isolants retirés : en haut sur les deux planchers arrière - en bas à gauche l'isolant de coffre (que l'on voit en partie, collé,sur les photos du plancher repeint encore plus haut) - en bas à droite, un des isolant se situant sous les sièges avant. L'état très moyen de l'isolant de coffre reste relativement sain par rapport à celui du plancher de la banquette ! D'où l'urgence du traitement !

 

DECOUPE ET POSE DE L'ISOLATION  NEUVE :

L'isolant acheté en rouleau, va être découpé, suivant les anciens modèles, et être fixé à la colle néoprène :

Tout de suite, ça fait déjà plus classe (et surtout, plus propre !). les isolant Sdu tunnel de transmission et de l'emplacement de la boite à vitesse n'ont pas été changés, car ils étaient sains et il n'y avait pas de corrosion à ces endroits.

Le côté droit, intégralement posé. L'épaisseur de la thibaude permettra une meilleure isolation phonique, ce qui, franchement, ne sera pas un luxe !

Le nouvel isolant du plancher de la banquette est prêt à prendre du service pour les ... 50 prochaines années !

... idem pour celui du coffre !!!

 

PROTECTION ET FINITION :

Une fois la thibaude posée, pour retrouver l'aspect d'origine et surtout, protéger la thibaude, je repose par dessus une des deux épaisseur d'isolant d'origine noir (après les avoir bien nettoyés) - je profite également de l'occasion pour fixer un extincteur sous le siège passager :

Aménagement discret une fois que le siège sera remis en place. Discret, mais ... rassurant (même si la capacité de ce modèle me permet de l'utiliser pendant ... 5 secondes ! Dixit les pompiers ! Y'a plutôt intérêt à être rapide et à savoir bien viser !

 

LES TAPIS :

Ceux d'origine étant passablement fatigués (de plus, ils avaient de large traces de rouille sur leur parties internes !), j'ai décidé de les refaires à neufs, à partir de rouleaux, achetés chez E.N.P.I. :

Les tapis d'origines une fois démontés : les deux planchers arrière, le tunnel de transmission, le renfort sous la banquette et les deux longerons : le compte y est !

 

Les nouveaux tapis, après la découpe. Tout de suite, cela a une autre gueule ! Seule la bordure sera cousue par le sellier Net Auto à Saint-Etienne : travail de qualité pour un tarif correct !

 

Une fois la bordure en place, les tapis ont été montés dans la voiture (collage pour les couvertures de longerons, le renfort sous la banquette et le tunnel de transmission et fixation par boutons pression pour les deux tapis arrière. Le résultat rend plutôt bien :

 La grande classe : c'est du tout neuf ! Et je suis fier car je l'ai réalisé seul, sans aucune expérience !

On voit bien les boutons pression sur le tapis arrière droit.

Y'a pas à dire, ça change ! Quant à l'avant, j'ai remis les tapis caoutchouc sur les planchers et la protection de la boite à vitesses, bien nettoyés et rendus brillants par un polish spécial.

Les joints de bas de portes ont été positionnés, la prochaine étape sera le remontage des bas de caisse !

Publié dans Technique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
super boulot ,mais d'ou viennent les tapis neuf?
Répondre